Meteo

 

 

La frustration

A30f0240083d40b35fb7b6e4893d9eba

 

 

Frustration = Savoir patienter avant d’obtenir ce que l’on désire.

Cette capacité à supporter un certain degré de frustration est essentielle à l’équilibre individuel et à la vie en collectivité. Les enfants l’acquièrent avec l’aide active de leurs parents, de la famille et assistante maternelle.

Avoir tout, tout de suite… Les enfants en bas âge ne disposent d’aucune capacité à différer leurs désirs et leurs besoins.

La frustration est essentielle pour construire une véritable identité humaine et sociale. Et dans tous les cas, il est faux de penser qu’en comblant l’enfant il sera heureux…

En grandissant, l’enfant acquièrent une compétence essentielle a son bien-être, à sa liberté individuelle et à la vie en société : celle d’accepter la frustration.

C’est vers l’âge de 2-3 ans que petit à petit l’enfant doit éprouver de la frustration et commencer à accepter de ne plus être dans la toute-puissance.

Pour qu’il accepte la frustration, l’enfant doit avoir confiance en celui qui l’impose.  La frustration n’est pas relation de pouvoir mais d’autorité.

"Un enfant qui n’aurait pas appris la frustration deviendra à l’âge adulte malheureux" explique le professeur Philippe Duverger, pédopsychiatre au CHU d’Angers.

 «… cela donne des gens malheureux, inscrits dans le besoin, dans des angoisses au niveau relationnel, qui doutent d’eux-mêmes en permanence », analyse-t-il. « Ils sont incapables d’attendre, d’être seuls. C’est tout le contraire de la liberté. ».

 

Date de dernière mise à jour : 09/05/2019

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×