roi-3.jpg

 

 

Epiphanie :

Galette des rois

roi-2-1.jpg

Un peu de culture même si la religion a souvent laissé sa place à la tradition et à la gourmandise (comme chez nous Sourire): (Sources : wikipédia : extrait) mini-bebe-roi-2.jpg

L'Épiphanie désigne aujourd'hui une fête chrétienne qui célèbre le Messie venu et incarné dans le monde et recevant la visite et l'hommage des Rois mages. Elle a lieu le 6 janvier. En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le deuxième dimanche suivant Noël.
La fête s'appelle aussi « Théophanie », qui signifie également la « manifestation de Dieu ».
À l'origine et jusqu'à la fin du IVe siècle, L'Épiphanie est la grande et unique fête chrétienne de la « manifestation du Christ dans le monde »
Depuis le XIXe siècle on l'appelle aussi le Jour des Rois en référence directe à la venue et à l'adoration des Rois mages.
« Épiphanie » est un mot d'origine grecque  Ἐπιφάνεια (Epiphaneia) qui signifie « manifestation » ou « apparition » du verbe φαίνω (faïnò), « se manifester, apparaître, être évident ».

L'utilisation du terme est antérieure au christianisme. Les «Épiphanes» sont, dans la culture grecque, les divinités qui apparaissent aux hommes, comme Zeus, Athéna, Hermès, Héra, Poséïdon, Démeter, Ap^hrodite, Artémis, Apollon..
 
La tradition :

"Tirer les rois"

La tradition veut que l'Épiphanie soit l'occasion de « tirer les rois » : une figurine est cachée dans une pâtisserie et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée.
La traditionnelle fève est accompagnée ou remplacée par un petit sujet caché à l'intérieur de la pâte de la galette des Rois.. La personne ayant dans sa part la fève est symboliquement couronnée roi ou reine et doit offrir la prochaine galette
Cette pratique trouverait son origine à l'époque de la Rome Antique. Pendant ces fêtes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves qui devenaient les «rois d'un jour».
Ce n'est que vers 1875 que les figurines en porcelaine remplacent les fèves. Les Romains pratiquent déjà l'usage d'une fève dissimulée dans un gâteau pour désigner le roi. Existait également chez les romains, la tradition selon laquelle le plus jeune enfant de la famille se glisse sous la table, tandis que la personne qui fait le service choisit un morceau, l'enfant désigne le destinataire de cette portion.
Fréquemment, les « Rois » sont tirés plusieurs fois au cours de la période, car les Français sont gourmands n'est-ce pas..

 

les variantes de recettes

Dans le sud-ouest de la France, traditionnellement, on ne prépare pas une galette, mais un gâteau des rois qui est une brioche  en forme de couronne, que l'on nomme « còca » en occitan et qui est couverte de sucre granulé.    Dans le sud-est, cette même couronne est, en plus du sucre, garnie et couverte de fruits confits. Un santon tend à remplacer la fève. Cette « couronne des Rois » est toujours très présente mais se fait souvent concurrencer par la galette, moins chère (les fruits confits sont coûteux) mais aussi de fabrication et conservation (voire de manipulation !) plus facile.

À Paris Les artisans boulangers-pâtissiers offrent tous les ans la galette de l'Elysée. Cette galette ne contient pas de fève de façon à ce que le président de la République ne puisse pas être couronné. Cette tradition remonte à l'année 1975, date à laquelle fut offerte à Valéry Giscard d'Estaing, une galette géante d'un mètre de diamètre.

infos complémentaires : C'est le jour de l'Épiphanie que l'on fête les Tiphanie (en français), Tifenn (en breton), Tiffany (en anglais) ou Théophano, Théano (en grec). Ce prénom correspond en effet au mot Théophanie , ou manifestation de Dieu, autre nom de la fête. On fête les Jordan et les Jordane.

Recette de la galette des Rois à la frangipane que nous faisons

Ingrédients

* 2 pâtes feuilletées
* 2 oeufs + 1 jaune
* 140 g d'amande en poudre
* 100 g de beurre ramolli
* 100 g de sucre
Ne pas oublier la fève !

 

 

 

Recette

* Couper le beurre en morceaux + sucre => mélanger
* Ajouter les oeufs + poudre amande + farine
* Etaler 1 des 2 pâtes feuilletées
* Etaler la préparation (pas trop près des bords)
* Déposer la fève
* Recouvrir de la 2ème pâte
* "Souder" les 2 pâtes ensemble en repliant les bords
* A l'aide d'un pinceau étaler 1 jaune d'oeuf sur la pâte du dessus
 Faire cuire 30 minutes

mini-p1050603.jpg

 

Jeanne a été la Reine en  janvier 2012

janvier 2013 : galette des rois aux pommes achetée cette année...

voici les couronnes réalisées cette année. (voir bricolage - couronne - épiphanie) =>

mini-p1080441.jpg mini-p1080442.jpg  mini-p1080439.jpg

 Couronnes 2013

 mini-p1080433.jpg

 

 

 

 Janvier 2014 : Léo a eu la fève, vive le Roi !

 Mini p1100670Mini epiphanie

 Couronnes réalisées (voir Activités manuelles -Couronnes - épiphanie)

 Mini p1100665Mini p1100663

qui-sera-le-roi-la-reine.jpg

Date de dernière mise à jour : 10/01/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site